L’importance de se fixer des objectifs

Chapito, a Seri shaman from Punta Chueca, Sono...

Image via Wikipedia

Oui, cela pourrait faire un bon titre d’épisode pour les trois sympathiques complices des Pieds dans la marge. Mais trêve de plaisanteries, il est important, que dis-je, essentiel de se fixer des objectifs si l’on  veut devenir productif. Et cela est d’autant plus vrai si l’on vise à adopter les méthodologies agiles.

Pour ma part, lorsque j’ai pris la décision d’améliorer ma productivité par l’adoption des méthodes agiles, je savais que je ne pouvais pas chambouler du jour au lendemain toute ma façon de fonctionner. Je me suis donc fixé des objectifs, que je considérais alors réalistes. J’ai dû me retenir, car je voulais vraiment plonger tête première dans tout ce que j’étais en train de découvrir et tout faire à la fois. Mais je savais que sans objectifs clairement définis, je n’y arriverait pas.

C’est dans ma nature, je suis comme ça. Je suis compétitif. J’ai de la difficulté à faire quelque chose simplement pour faire quelque chose. Il est en de même dans ma vie à la maison. Depuis quelques temps, j’ai décidé de devenir plus actif, physiquement j’entends. Je ne possède aucun appareil d’exercice, mais j’ai un sous-sol, et vingt marches disposées également entre son plancher et le rez-de-chaussée. Je me suis donc mis à monter et descendre ces paliers sur l’heure du dîner. Mais si je ne m’étais contenté que de cela, j’aurais vite abandonné. Je me suis donc donné un défi – un objectif- d’améliorer mon décompte de paliers/15 minutes chaque jour. Je suis passé de 15 paliers à 20, puis 25, 30, et j’ai plafonné à 45 paliers par période de quinze minutes.

Stimulation

Se donner des objectifs, c’est s’offrir des occasions de se stimuler. C’est bien sympathique parfois de partir sur un «nowhere» en voiture, mais quand on sait qu’on s’en va à un endroit précis, c’est toujours plus facile d’être motivé à faire la route. Dans notre milieu de travail, la mise en place d’objectifs est un bon moyen d’orienter l’ensemble de l’équipe vers une destination commune, en fixant l’attention sur les résultats à atteindre (la destination) plutôt que sur la voie à prendre pour y parvenir. Ceci contribuera également à responsabiliser l’équipe face aux objectifs visés. Quand une équipe est toute entière orientée dans la même direction, elle prend généralement les meilleurs choix pour y parvenir. En fait, une équipe bien impliquée dans la poursuite des objectifs appliquera sans s’en rendre compte l’un des principe sous-jacents du manifeste agile qui stipule que

Les meilleures architectures, spécifications et
conceptions émergent d’équipes auto-organisées.

En méthodologie agile, donc, la mise en place d’objectifs à court terme (j’insiste sur ce point!) permettra aux équipes de se réguler et de se motiver afin non seulement d’atteindre les objectifs, mais d’avoir du plaisir à le faire, tout en devenant toujours plus efficace dans la façon de faire.

Mesure des performances

Une fois l’équipe stimulée par la mise en place des objectifs, normalement celle-ci est enthousiasmée à l’idée d’atteindre ses objectifs. Pour le chef d’équipe, la mesure des performances ne peut se faire qu’en comparant les objectifs établis et les objectifs atteints. Cela semble bien évident, mais il est incroyable de voir la quantité de travailleurs qui font leur métier sans objectif, et sans être évalués sur les «livrables» effectivement livrés. Appliqué au développement logiciel, le manifeste agile défini que

Un logiciel opérationnel est la principale mesure d’avancement.

Il doit donc en être ainsi, et chaque objectif établi doit pouvoir être évalué de façon booléenne. Est-ce que la fonctionnalité  a été intégrée  au produit après avoir passé le cycle de développement complet? Seulement alors l’équipe sera mesure de dire «mission accomplie, passons au milestone suivant» !

Au fil du temps, et si l’équipe adopte une méthode telle que Scrum, l’on pourra aussi calculer hebdomadairement ou bi-hebdomadairement la vélocité de l’équipe. J’en parlerai plus en détails dans un prochain billet.

Évolution

C’est en gardant un compte rendu de tous les objectifs atteints que l’on sera en mesure de représenter l’évolution d’un produit logiciel au fil du temps. C’est un aspect très important du développement logiciel. Souvenons-nous que les méthodologies agiles suggèrent d’embrasser les changements, de s’en faire des alliés plutôt que des ennemis. En conservant de courts cycles de développements et de livraison, on est en mesure de démontrer au client que l’équipe sait s’adapter à ses demandes, et que les nouveaux objectifs (ils seront nombreux!) sont rapidement intégrés et livrés à l’intérieur du cycle de développement du produit logiciel. Il s’agit là d’une valeur ajoutée incroyable, que votre client soit un client commercial ou qu’il s’agisse en fait de votre patron.

Rétrospectivement, démontrer cette évolution aux membres de l’équipe leur permet de développer un fort sentiment de fierté. Être conscient et fiers de tous les milestones atteints dans le produit que l’on développe est primordial pour conserver une productivité à la hauteur de nos attentes.

Conclusion

Tout le monde sait qu’il faut se fixer des objectifs au travail. Mais soyons honnêtes: combien d’entre-nous pouvons dire chaque matin en rentrant au bureau que nous connaissons nos objectifs de la journée? Que dire de nos objectifs de la semaine? Bien sur, nous savons ce que nous devons faire, mais le voyons nous dans notre tête comme un objectif, un but à atteindre, ou simplement comme une tâche à faire? Mon avis personnel sur le sujet est que jamais je ne pourrais être efficace dans mon travail si je ne me fixais pas d’objectif. Bien entendu, nous avons nos objectifs d’équipe, mais les objectifs personnels sont également importants, bien qu’ils ne doivent pas prendre l’avant-scène.

Être agile, c’est aussi, je crois, savoir s’approprier les objectifs communs. Savoir mettre de côté nos habitudes de travailleur et devenir des membres actifs du projet. Enfin, et surtout, savoir accepter que les objectifs puisse changer – souvent, régulièrement, tout le temps!

Publicités
Tagué , , , , , , ,

2 réflexions sur “L’importance de se fixer des objectifs

  1. […] sera folle et « perdue ». Perdue par apport à nos projets en cours et aux objectifs que nous nous étions fixés. La première étape pour survivre à cette journée est d’accepter ça. Accepter que notre […]

  2. […] ne pas prendre plus de 4 pomodoros pour terminer entièrement une tâche, ça m’a forcer à revoir mes objectifs et surtout à apprendre à les scinder en plus petites […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :